L’armée russe présente un nouveau char : le T-14 Apmata

Comme chaque 9 mai, la Russie commémore la victoire sur l’Allemagne nazie avec une grande parade militaire sur la place Rouge. Cette année, 70e anniversaire de la fin de la « Grande guerre patriotique » oblige, le défilé sera plus important que d’habitude, avec 16.500 soldats, près de 200 matériels, 143 aéronefs et… de nouveaux matériels, qui seront officiellement présentés pour la première fois.

Parmi eux, l’on trouve notamment le canon automoteur Koalitsiya-SV, le blindé de combat d’infanterie Kourganets-24, le transport de troupes Kourgnaets-25 et le char T-14 Apmata, dont il est question depuis maintenant plusieurs semaines.

Depuis la fin de la Guerre froide, peu de nouveaux chars lourds sont entrés en service, à l’exception, notamment, du Type-10 japonais, de l’Arjun indien (le programme avait été lancé en 1972) ou encore de l’Altay T1 turc. En Occident, l’accent a été mis sur la modernisation de chars opérationnels depuis les années 1980/90 (Leopard 2, Abrams et Leclerc).

Toutefois, il existe des projets de nouveaux chars, comme le PL-01, qui, porté par  le constructeur polonais Obrum et BAE Systems, sera censé être furtif. En outre,  les Pdg de Nexter et Krauss-Maffei Wegmann ont indiqué réfléchir au développement d’un nouveau char lourd, destiné à remplacer les Leopard et les Leclerc.

Quant au T-14 Apmata, l’une de ses principales caractéristiques est que sa tourelle sera inhabitée tout en étant téléopérée. Cette dernière sera dotée d’un canon de 125 mm (120 mm pour le Leclerc). D’une masse de 57 tonnes en configuration de combat, ce char sera mis en oeuvre par 3 hommes maximum, lesquels prendront place dans une capsule blindée à couches multiples séparée des munitions.

En outre, le T-14 Apmata pourra utiliser des missiles anti-char Sokol-1 et disposera, en guise d’armement secondaire, d’un canon de 30 mm et d’une mitrailleuse de 12,7 mm. Il sera par ailleurs doté du système de protection active Afganit, en mesure de détecter les projectiles, ainsi qu’une série de capteurs, dont des radars et des caméras à haute-résolution.

Côté performances, peu de détails sont disponibles. A priori, le nouveau char russe pourrait rouler à une vitesse maximale, sur route, comprise entre 75 et 90 km/h, grâce à son moteur Diesel CTZ A85-3A à seize cylindre disposés en « X », d’une puissance de 1.500 ch.

Au total, 2.300 T-14 Apmata seront livrés aux forces armées russes d’ici 2020, afin de remplacer une partie des chars T-72 et T-90.

Source : L’armée russe présente un nouveau char : le T-14 Armata – Zone Militaire

Articles similaires

De bruno

Militaire de 1979 à 2018 où j'ai terminé Major, jeune retraité. Différentes affectations en métropole et en Allemagne , et opérations extérieures dont république Centrafricaine , Tchad , Niger , Afghanistan , Côte d'ivoire ...

Laisser un commentaire