Départ d’un obus de 120 mm d’un char Leclerc

Il ne faut pas se tenir dans l’environnement immédiat d’un char Leclerc qui tire. Le bruit est très violent, sans protections vos tympans seront abimés. Il y a aussi une surpression importante, et s’il s’agit du départ d’un obus flèche, le sabot de la munition va tomber aléatoirement sur la trajectoire de la munition, qui vole à 1800 m/s.

Pas convaincu ? Regardez un départ de coup, au ralenti.

De bruno

Militaire de 1979 à 2018 où j'ai terminé Major, jeune retraité. Différentes affectations en métropole et en Allemagne , et opérations extérieures dont république Centrafricaine , Tchad , Niger , Afghanistan , Côte d'ivoire ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *