La strasbourgeoise

Chant Militaire de la guerre Franco-Prusse (1870/1871).

La guerre franco-allemande, parfois appelée guerre franco-prussienne ou guerre de 1870, oppose, du au , la France et les États allemands coalisés sous l’égide de la Prusse.

Ce conflit se solde par la défaite française, et, forts de cette victoire, les États allemands s’unissent en un Empire allemand, proclamé au château de Versailles, le 18 janvier 1871. La victoire entraîne l’annexion par le Reich du territoire d’Alsace-Moselle (dit Alsace-Lorraine) et l’affirmation de la puissance allemande en Europe au détriment de l’Autriche-Hongrie et de la France.

La défaite de Sedan et la capitulation de Napoléon III, provoquèrent, le , la chute du Second Empire, l’exil de Napoléon III et marqua la naissance en France d’un régime républicain pérenne avec la Troisième République.

La défaite et la perte de l’Alsace-Moselle provoquèrent en France un sentiment de frustration qui contribua à l’échec du pacifisme, et plus tard, à l’entrée du pays dans la Première Guerre mondiale.
Source : Wikipédia

 

Paroles :

Petit papa, voici la mi-carême,
Car te voici déguisé en soldat.
Petit papa, dis-moi si c´est pour rire
Ou pour faire peur aux tout-petits enfants {x2}

Non, mon enfant, je pars pour la Patrie :
C´est un devoir où tous les papas s´en vont.
Embrasse-moi, petite fille chérie,
Je rentrerai bien vite à la maison {x2}

Dis-moi, maman, quelle est cette médaille,
Et cette lettre qu´apporte le facteur?
Dis-moi maman, tu pleures et tu défailles
Ils ont tué petit père adoré {x2}

Oui, mon enfant, ils ont tué ton père;
Pleurons ensemble, car nous les haïssons.
Quelle guerre atroce qui fait pleurer les mères
Et tue les pères des petits anges blonds {x2}

La neige tombe aux portes de la ville.
Là est assise une enfant de Strasbourg.
Elle reste là malgré le froid, la bise,
Elle reste là malgré le fin du jour {x2}

Un homme passe, à la fillette donne.
Elle reconnaît l´uniforme allemand.
Elle refuse l´aumône qu´on lui donne.
A l´ennemi, elle dit bien fièrement {x2}

Gardez votre or, je garde ma puissance;
Soldat prussien, passez votre chemin.
Moi, je ne suis qu´une enfant de la France.
A l´ennemi, je ne tends pas la main {x2}

Tout en priant dans cette cathédrale,
Ma mère est morte sous ce porche écroulé,
Frappée à mort par l´une de vos balles,
Frappée à mort par l´un de vos boulets {x2}

Mon père est mort sur vos champs de bataille,
Je n´ai pas vu l´ombre de son cercueil,
Frappé à mort par l´une de vos balles.
C´est la raison de ma robe de deuil {x2}

Vous avez eu l´Alsace et la Lorraine,
Vous avez eu des millions d´étrangers,
Vous avez eu Germanie et Bohême,
Mais mon p´tit cœur, vous ne l´aurez jamais,
Mais mon p´tit cœur, lui restera FRANCAIS !!!

De bruno

Militaire de 1979 à 2018 où j'ai terminé Major, jeune retraité. Différentes affectations en métropole et en Allemagne , et opérations extérieures dont république Centrafricaine , Tchad , Niger , Afghanistan , Côte d'ivoire ...

Laisser un commentaire